10 septembre 2006

My life in Sweden...


Ma vie en Suède pourrait se résumer à un rythme effréné d'évènements, de sorties, de soirées ponctuées de jeux stupides, d'apprentissage et de pensées. Tout d'abord c'est la découverte du partage d'une cuisine où chacun possède son placard, son étagère dans le réfrigérateur ou encore dans le congélateur. Evidemment il faut savoir faire des concessions et respecter les habitudes de chacun... Pas facile de garder votre sang-froid devant une assiette sale depuis 3 jours mais vous ne devez en aucun cas donner l'impression que quelqu'un se chargera de faire la tâche ingrate qu'un autre n'a pas voulu réaliser. Vient ensuite votre semaine de ménage où vous devez traquer la moindre poussière et miette dans les parties communes pour finalement passer votre dimanche après-midi à nettoyer de fond en comble... Entre temps il vous faut suivre vos quatre heures de cours hebdomadaires qui demandent beaucoup de travail personnel, trouver un soupçon de temps pour faire des courses pour vous nourrir, réserver votre créneau horaire pour la machine à laver et le sèche-linge, et partager le peu de temps restant pour dormir, sortir et vous amuser. Et ici, la fête est sacrée : le vendredi soir voit défiler des hordes de suédoises saoûles à grand renfort de bouteilles de bière, prêtes à se jeter sur vous, et à vous écraser contre un mur avec leurs seins, et à essayer de vous allumer en se trémoussant sur votre corps... Malheureusement la pauvre blonde en chaleur qui vous a sauté dessus, imbibée à l'alcool à 5°, s'est complètement trompée de cible !



Ensuite vous découvrez la nourriture locale, à vrai dire le rayon gâteaux se résume comme peau de chagrin, et le sucre ne fait définitivement pas parti de la culture suédoise. Les Wasas commencent à vous donner la nausée, tous les sodas sont allégés, le beurre ne subsiste que pauvrement face à une déferlante de margarines en tout genre et les viennoiseries se comptent sur les doigts de la main. De plus, vous avez appris que les Suédois ne prennent qu'un repas par jour en règle générale... Rajoutez une pratique intensive de vélo par-dessus tout ça et vous comprendrez pourquoi les Suédois sont tous filiformes et sveltes ! Alors en bon Français que vous êtes, vous cuisinez tout au beurre, vous prenez plaisir à tester les rares cookies, muffins et brownies que vous avez pû trouver et surtout vous découvrez la tête que vos colocataires font quand vous prenez un chocolat chaud avec trois gâteaux à 17 heures quand eux sont déjà en train de cuisiner leur dîner... Le choc des civilisations est finalement beaucoup plus grand avec la Suède qu'avec les Etats-Unis ! Heureusement quelques bonnes marques françaises ont eu la bonne idée d'investir dans ce pays : Haribo, Findus, Knorr, Miko, et Danone. Et bien entendu vous êtes dans un pays proche de la nature, il vous faut donc oublier le lait pasteurisé UHT et découvrir le lait "naturel" qui ne se conserve que 5 jours même si vous ne l'avez pas ouvert. Le problème est que vous n'arrivez pas à boire un litre en si peu de temps, ce qui n'est pas si écologique que ça au fond...





A part ça, les jours se suivent et ne se ressemblent pas. Le soleil est souvent au rendez-vous même si la température avoisine difficilement les 25°C. Vous commencez à connaître les Suédois et les guides de voyage n'ont pas vraiment tort sur la froideur relative des Suédois. Il faut vous perséverer pour briser la glace ou bien... leur parler un vendredi soir ! Au début, vous avez eu du mal à comprendre si il s'agissait de vous ou d'eux et au final vous avez compris que le Suédois est un être timide, méfiant mais ouvert à toute connaissance. Reste encore à l'approcher, ce qui reste la chose la plus difficile... Ceci mis de côté, il est réellement hallucinant de voir la maîtrise totale qu'ont les Suédois à enchaîner des conversations dans des langues différentes, passant de l'anglais au suédois, en passant par le français et l'allemand... Notre cher gouvernement français devrait en prendre de la graine pour s'inspirer de la recette presque "miracle" de l'Education Nationale suédoise dans le domaine des langues étrangères ! L'Université est dans un état impeccable, des allées d'arbres sont agrémentées de fontaines et de jardins à la française : difficile de croire qu'il s'agisse d'une faculté en fait... Conclusion, le choc n'eût pas lieu entre les Etats-Unis et la France mais entre la France et la Suède ! Mais tout compte fait pour le moment, la routine s'est installée et comme auparavant votre vie est un long fleuve tranquille où aucune feuille ne vient troubler la surface paisible de l'eau...