28 août 2006

Hej Sverige !


Après tant de questions, de préparatifs, de vérifications, vous partez direction l'aéroport et vous vous retrouvez finalement dans l'avion à destination de Stockholm. Le vol se passe plutôt bien même si vous n'arrivez pas à avaler le prix prohibitif des boissons proposées par Ryanair à bord de l'avion : 4,30 € le thé, rien de que ça ! Au final ça fait cher du sachet de thé, de l'eau chaude et du gobelet en plastique... La Suède vue du ciel ressemble à un pays très arriéré tellement les lacs et les forêts créent un paysage différent : une maison par ici, une maison par là mais la surprise est de taille quand vous arrivez à Stockholm et découvrez que le réseau routier de la capitale ressemble comme deux gouttes d'eau à celui de Los Angeles avec un nombre infini de routes qui passent au-dessus ou en-dessous de votre tête. Après quelques péripéties à la gare de Stockholm, vous découvrez ce pays où tout est si différent, où la nature a une place beaucoup plus importante qu'en France et surtout où la mentalité des gens correspond quasiment à la vôtre. La Suède c'est aussi un pays où tous les gens savent parler anglais, ou savent se débrouiller pour essayer de formuler quelque chose afin de vous répondre. Ici point de chauvinisme, les gens ne se sont pas braqués face à l'anglais et la langue suédoise n'en a pas pour autant disparue...




La Suède c'est aussi le pays où les pistes cyclables existent et où elles sont déneigées prioritairement en hiver. Il s'agit de vrais voies où les voitures ne risquent pas de vous écraser... Rajoutons aussi la présence de boîtes bleues sonores à chaque intersection pour permettre aux aveugles de traverser en toute sécurite. C'est aussi la nation où chaque sac en plastique ou en carton dans un magasin est payant afin de donner une conscience écologique à la population. Ecologie toujours quand vous allez au fast-food suédois nommé Max et où vous devez trier votre plateau dans pas moins de 6 poubelles... Et aussi bizarrement que celà puisse paraître la Suède est un pays béni pour les gauchers : les serrures et les verrous des portes sont à fermer dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, élément qui m'a d'abord gêné mais qui est finalement beaucoup plus "normal" dans ma logique personnelle. Et bien évidemment pourrait-on parler de la Suède en oubliant de mentionner IKEA, le paradis du mobilier fonctionnel bon marché et aussi H&M, seul magasin de vêtements reconnaissable pour un étranger... Quant aux Suédois, ils sont plutôt froids et réservés et se ressemblent un peu tous, habillés de la même manière, à savoir le trio jean-sur-les-cuisses/chemise-cravate/casquette pour les hommes et pantalon-stretch/débardeur/tongs pour ces dames... Et pour finir la langue suédoise qui ne ressemble vraiment pas à grand chose, sauf pour quelques mots d'origine française ou anglaise qui peuvent être reconnaissables avec un peu d'entraînement !



Rajoutons à cela une université qui ne s'écroule pas, qui dispose de réseaux Wi-Fi sur tout le campus, de son propre stade et de ses propres installations sportives telles salle d'aérobic, court de tennis, sauna, jacuzzi, des professeurs qui sont là pour faire réfléchir les élèves et mélanger les différences d'opinion et non pas effectuer un bourrage de crâne intensif... Je peux donc dire que la Suède c'est un peu comme Mac Donald's : "I'm loving it" ! C'est une monarchie où circulent les couronnes suédoises qui donnent l'impression d'être riche en sortant un billet de 500 ou 1000 couronnes, même si ce n'est qu'une impression ! De manière générale, c'est un pays où je me sens beaucoup mieux qu'en France, du moins pour le moment, et qui me donne envie d'y rester ! Maintenant place aux études mais surtout aux rencontres, aux amitiés avec les Suédois et les Suédoises et même les autres nationalités, à la détente, à la fête ! A bientôt pour en savoir plus sur ma petite vie suédoise et peut-être ma nouvelle vie tout court car après tout, pourquoi ne pas s'installer ici dans ce joli pays où j'ai rapidement trouvé un remplaçant au traditionnel croissant à savoir le Kanelbulle... Libre à vous de chercher ce dont il s'agit !

07 août 2006

Just believe in love...


Parfois la vie tranquille que tout un chacun semble mener est en fait une succession d'évènements plus ou moins inopinés que chaque personne garde soigneusement à l'intérieur d'elle-même. Une fois les portes closes, qui sait réellement ce qui peut bien se passer chez son voisin ? Et si cet homme en smoking et au sourire rayonnant était en fait un traficant de drogue ? Et que dire sur cette femme âgée dont les volets restent toujours fermés ? Ce voisinage où les visages sont si familiers est pourtant le lieu où règne l'inconnu... Que savons-nous vraiment sur les gens que nous croyons réellement connaître ? Un sourire forcé et quelques paroles échangées pour cacher une douleureuse souffrance et une solitude ininterrompue. Chaque être que nous côtoyons conserve précieusement ses tracas quotidiens au fond de lui-même : qu'arrive-t-il donc à cette femme qui pleure sur ce banc et pourquoi cet homme en apparence si fort, semble-t-il si sensible à l'intérieur ? A quoi peut bien penser ce garçon en attendant son train sur le quai d'une gare ? Des histoires de famille, des liens d'amitié brisés, des déceptions amoureuses, des problèmes d'argent ou encore des soucis face à l'avenir toujours incertain semblent être les maux contre lesquels chacun de nous doit constamment se battre tout au long de la vie. Et pourtant il nous faut persévérer dans tous les domaines, que nous en soyons ravis ou déçus au final...



Dans la lutte continue que constitue notre existence, de nombreuses personnes croisent notre chemin ; certaines marqueront durablement nos esprits et nos vies, d'autres seront oubliées rapidement pour le bien des deux parties. De durables amitiés alternent avec d'éphémères relations. Néanmoins, nous gardons tous espoir de rencontrer de véritables amis, de pouvoir vivre heureux avec notre moitié et de mener une vie paisible dans ce monde rempli d'hypocrisie, de trahison et de vengeance. Même si certains ont abusé de la confiance que nous leur avons apportée, nous retrouvons toujours le besoin de rencontrer d'autres personnes qui sauront nous apporter le réconfort et l'amusement que nous nécessitons selon le moment et vos envies. Cependant, devant ce défilé parfois continu d'âmes qui ne veulent que notre bien, de prétendants pour occuper notre nuit, de personnes qui n'ont rien à nous apporter, il arrive qu'un être retienne notre attention, par le bien-être qu'il nous procure lorsque nous l'écoutons, ou bien l'amour et l'estime qu'il nous porte... Et finalement nous nous rendons compte que nous avons eu raison de ne jamais perdre espoir, même si nous avons passé de nombreuses nuits en compagnie de nos appréhensions et de nos larmes face au vide affectif de notre vie. Nous avons tous passé quelques instants, par une nuit claire d'hiver à regarder le ciel et ses étoiles et à réfléchir au sens de notre vie face à cet infini qui s'ouvrait à nos yeux. Même si notre espoir a été fragile à de nombreuses reprises, nous avons eu la confirmation que croire à nos envies ne constitue pas une quête vaine...

Le vent a frappé votre visage, la pluie s'est abattu sur vous, la neige a cristallisé vos cheveux, le verglas a voulu vous dévier de votre route, le froid a agressé votre peau, vous avez fui les regards mais n'avez jamais baissé les bras et aujourd'hui vous vous sentez revivre avec ce départ pour la Suède. Et vous avez à nouveau laissé parler votre coeur... D'un cafard au bourdon persistant, vous êtes devenu la frêle abeille qui a retrouvé la fleur qu'elle ne trouvait plus à butiner. Le pollen s'est répandu sur votre corps et vous avez réussi à exprimer de la joie de vivre grâce à l'amour que vous avez à offrir. Vous attendiez depuis si longtemps et vos amis vous disaient de sécher vos larmes et d'être fort. Et aujourd'hui vous pouvez dire que vous avez retrouvé le sourire là où la tristesse avait si longtemps envahi votre visage. Désormais c'est un nouvel environnement qui vous tend les bras avec son lot de nouveaux amis, de fêtes, de découvertes... Car découvrir une autre culture et partager sa vision du monde avec d'autres personnes venues de tous les continents sont les meilleurs moyens de s'enrichir et de comprendre un peu plus l'univers dans lequel nous vivons...